Ce que coûte d’ignorer les signes avant-coureurs – L’AEE publie ‘Signaux précoces et leçons tardives, volume 2’ – 23/01/2013

 

Image © Kartik Anand

Image © Kartik Anand

Les nouvelles technologies ont parfois eu des effets extrêmement nocifs, toutefois les signes avant-coureurs ont bien souvent été étouffés ou ignorés. Le second volume des ‘Signaux précoces et leçons tardives’ examine des cas spécifiques pour lesquels les signaux d’alarmes ont été ignorés, provoquant dans certain cas la mort, la maladie et la destruction de l’environnement.

Le premier volume des Signaux précoces et leçons tardives, (Late Lessons from Early Warnings), publié en 2001, était un rapport novateur détaillant l’histoire des technologies ayant par la suite été jugées dangereuses. Ce nouveau volume de 750 pages comprend 20 nouvelles études de cas, et a également de profondes implications pour la politique, la science et la société.
Parmi ces études de cas se retrouvent les analyses de l’empoisonnement au mercure industriel, les problèmes de fertilité causés par les pesticides, les perturbateurs endocriniens présents dans les plastiques, et les produits pharmaceutiques modifiant les écosystèmes. Le rapport examine également les signes avant-coureurs provenant des technologies utilisées à l’heure actuelle, parmi lesquelles les téléphones portables, les organismes génétiquement modifiés et les nanotechnologies.
Les études de cas historiques montrent que les avertissements ont été ignorés ou écartés jusqu’à ce que les dommages pour la santé et l’environnement ne deviennent inéluctables. Dans certains cas, les entreprises ont privilégié les profits à court terme au détriment de la sécurité du public, en cachant ou en ignorant l’existence de risques potentiels. Dans d’autres cas, les scientifiques ont minimisé les risques, parfois sous la pression de groupes d’intérêts. Ces leçons pourraient nous aider à éviter des conséquences néfastes provoquées par les nouvelles technologies. Cinq de ces histoires illustrent également les avantages apportés par la rapidité de réaction en réponse aux signes avant-coureurs.
Le monde a évolué depuis la publication du premier volume des Signaux précoces. Les technologies sont désormais approuvées plus vite que par le passé, et sont souvent adoptées rapidement dans le monde entier. Cela signifie, selon le rapport, une possibilité de propagation rapide et accrue des risques, dépassant la capacité de la société à comprendre, reconnaître et réagir à temps pour éviter les conséquences néfastes.
Le rapport recommande une plus large utilisation du ‘principe de précaution’ afin de réduire les risques potentiels des technologies et produits chimiques novateurs insuffisamment testés. Il affirme que l’incertitude scientifique ne justifie en aucun cas l’inaction lorsqu’il existe des preuves plausibles de dommages potentiellement graves.
Privilégier le principe de précaution est presque toujours bénéfique – suite à l’analyse de 88 cas de prétendue «fausses alertes», les auteurs du rapport n’en n’ont validées que quatre. Le rapport montre également que les mesures de précaution permettent souvent de stimuler plutôt que d’étouffer l’innovation.

Recommandations principales

• D’après le rapport, la science devrait prendre en compte la complexité des systèmes environnementaux et biologiques, surtout lorsque de multiples causes peuvent être à l’origine de nombreux effets différents. Il est de plus en plus difficile d’isoler un seul agent et de prouver sa dangerosité au-delà de tout doute possible. Une approche plus holistique, englobant de nombreuses disciplines différentes permettrait également d’améliorer la compréhension et la prévention des dangers potentiels.
• Les décideurs politiques devraient réagir aux signaux avant-coureurs plus rapidement, indique le rapport, en particulier dans le cas des technologies émergentes utilisées à grande échelles. Il propose que ceux étant à l’origine de futurs préjudices payent pour les dommages causés.
• Toujours selon le rapport, l’évaluation des risques peut également être améliorée en adoptant l’incertitude de façon plus généralisée et en reconnaissant ce qui n’est pas connu. Par exemple, «aucune preuve de danger» a souvent été interprétée à tort comme signifiant «n’étant pas dangereux », alors même que des recherches pertinentes n’étaient pas disponibles.
• De nouvelles formes de gouvernance impliquant les citoyens dans les choix effectués en matière d’innovation et d’analyses des risques pourraient également être bénéfiques, affirme le rapport. Cela aiderait à réduire les expositions aux risques et encouragerait des innovations ayant des avantages sociétaux plus importants. Une plus grande interaction entre les entreprises, les gouvernements et les citoyens pourraient favoriser des innovations plus solides et variées avec un coût moindre pour la santé et l’environnement.


Source : http://www.eea.europa.eu/fr/pressroom/newsreleases/ce-que-coute-d2019ignorer-les

POUR LE LINKY
Ce sont  les ondes artificielles ( orientée dans le sens contraire des ondes naturelles du vivant ) , pulsées ,  avec des pics transitoires haute fréquence , dans le registre des radiofréquences en kilo hertz , 36 fréquences injectées 24h/24 à l ‘ intérieur des habitations par les câbles électriques qui posent des problèmes sanitaire .
L ‘ ANFR confirme que la modulation de courant produit des ondes dans le registre des radiofréquences et ce en quasi continue par des trames plusieurs toutes les minutes ( rapport du cstb diligenté par l ‘ ANSES . ( contrôle scientifique et technique  du bâtiment )

LE PROBLÈME MAJEUR du cpl g3 traversant le linky est  LA SANTE.

et l ‘ AJOUT DU SYSTEME ERL  ( super wifi ) après

 : Les stratèges de la dircom de la SA ENEDIS ont décidé de changer l’acronyme d’ERL qui devient Emetteur Radio Local (syllogisme porteur avec radio locale libre)

 

Émetteur Radio Linky 

 

Rayonnements 868 MHz micro-ondes  ERL Zigbee sortie antenne

Rayonnements 868 MHz micro-ondes  ERL  à 0,5 m

Rayonnements 868 MHz  ERL à 2 m

 

Déjà à très  court terme,  pour un certain nombre de personnes qui sont sentinelles parmi la population. 

  la  pointe émergée d’ un iceberg , un scandale sanitaire sans précédent . ( catastrophisme ? hélas non …. 

Des faits dans chaque ville ou il y a du déploiement: 

Avec des  témoignages  concordant au niveaux des symptômes , ils sont nets  et précis tous reliés depuis la pose du compteur ou du cpl dans le voisinage .

AVEC amélioration rapide à chaque fois en dehors de la zone de l ‘ habitat .

L ‘ anses confirme le 31 mars 2018 ( audition à l ‘ AN ) que ce n’ est pas psychologique , que l ‘ hypersensibilité ehs est réelle  et vécue , et que 18 hypothèses ont toutes échoués pour expliquer et que si c ‘ était les ondes ,  » ce qui est possible  » il faut alors revoir nos méthodes qui ne sont peut être pas bonnes . Ceci dans le contexte des phénomènes radioélectriques : dixit olivier Merkel .

L ‘ ANSES RÉCLAME DES TESTS DE PROVOCATION, et ces tests de provocation seront une preuve pour démontrer les faits  sur des victimes ,   PROUVANT LA CAUSE ENTRE DES PROBLÈMES DE SANTé GRAVE ( effets sanitaire et non effets biologiques) sans équivoque possible et ce très rapidement , par la combinaison du 50 hertz et du cpl de type linky en modulation basse fréquence .

DE NOMBREUSES VICTIMES témoignent partout en France .

Des personnes de sexe masculin et féminin  DE 20 ANS à 72 ans , y compris des enfants ….

témoignages.linky.france@laposte.net) 181 témoignages graves et dramatiques déjà sur le linky sur ce site .sur des centaines de cas , près d ‘ un millier ? ( avec une sous notification importante !)

VOUS POUVEZ VOUS AUSSI TÉMOIGNER .  A QUI LE TOUR DEMAIN ?  212 témoignages pour RUEIL SANTE / ARRP .

Il ne s’  agit juste de quelques témoignages parmi bien d’ autres , certaines personnes ne sachant pas la cause de leurs problèmes et ne peuvent faire ce genre de témoignage , d’ autres n ‘ ont  ni la force , ni l’ envie de le faire ! ils n’ osent  pas , ne savent pas , non pas internet etc.

 Juger non seulement de la pertinence de ces témoignages , mais aussi de l’ inertie du gouvernement et des autorités de santé ! 
COMBIEN DE VICTIMES FAUDRA T ‘ils ?     des personnes de 20 ans à 72 ans hommes et femmes de ( Toulon , Tours, Nantes,Montreuil,Nice , var , Bretagne , Perpignan , Amien , Libourne , Riom , RUEIL , Meudon , conflant  , Bougival  etc  témoignent .

l ‘ omerta est dans toute la presse nationale .
 A ( voir dans le menu  » témoignages /victimes du linky )
B  voir dossier complet santé pour en savoir plus et travaux sur les ondes électromagnétiques .

C )  Des  tests de provocation faient sous huissier avec un protocole médicale sous contrôle médicale est en projet  ;  pour prouver la nocivité du linky , avec des effets sur la santé observables sur  certaines personnes ( très vite ) .

1 Empêchant les personnes de vivre normalement chez elle ou dans un lieux équipé du linky !    SOIT elles quittent leurs lieux de vie , soit elles subissent le mal être constant avec des calmants quotidien , des somnifères jusqu à un point de rupture .

Noter , qu’ elles retrouvent  leurs états de santé après 30 mn ou quelques heures à l extérieur d’ un lieux ou il n ‘ y a pas le linky , également avec certains  filtres .

 

Et des témoignages de personnes qui n’ ont aucune raisons de dormir à l’ extérieur de leurs domiciles dans des conditions de vie dramatiques , ou avec le disjoncteur coupé !

le lien avec le parasitage du 50 hertz et du cpl linky est de facto une évidence .

1 lien temporel ( expériences et témoignages) .

2 lien temporel de retour a la santé en dehors du linky .( expériences et témoignages).

ou même en coupant le disjoncteur.

3  même symptomatiques à des degrés divers , faisant en plus référence comme par coïncidence à l’  électrosensibilité ( reconnu en suède , en grande Bretagne et en Belg

L’ANSES qui est une agence du gouvernement  comme toujours ne cesse de retarder les actions face aux signes d ‘ alertes , elle  ne prend pas en compte la réalité du système connecté Linky comme le rapport du CSTB qu’elle a pourtant commandé qui précise :

 

Aujourd’hui c’est le rapport du CSTB qui entérine ces constatations et c’est naturellement tout un pan de la com d’ENEDIS qui s’effondre, c’est sans appel car il est écrit notamment page 32 du rapport du CSTB, sic : « Globalement, sur l’ensemble des campagnes de mesures réalisées, les niveaux maximum de champ magnétique généré par les trames de communications Linky sont entre 10 et 250 fois plus élevés que les niveaux de bruit ambiant. »

 

3 – Le CPL ne s’arrête pas au compteur (Linky ou non).

Ce Rapport est aussi un colossal camouflé pour la SA ENEDIS et à son laboratoire dont les extériorisations n’ont cessé depuis des mois d’inonder les médias, les parlementaires et les élus locaux de fausses informations majeures rassurantes et pas des moindres dont : les fréquences radiatives CPL s’arrêtent aux compteurs Linky et les trames de données ne sont envoyées qu’une fois par jour la nuit, alors que Bernard Lassus directeur du projet Linky et d’autres responsables de la communication d’ENEDIS savaient évidemment pertinemment depuis toujours que c’était exactement l’inverse !
Ce que n’avait pas prévu ENEDIS, car totalement inusitée, c’est la forte mobilisation en R&D d’organisations environnementales, voire de simples ingénieurs souvent retraités d’EDF qui ont permis de faire évoluer les connaissances sur l’architecture du système de comptage connecté Linky qui nécessite la mise en œuvre de nouveaux types d’appareils de mesures.

 

4 – L’architecture inédite du système Linky est maintenant bien décryptée

Si la collecte des index des données de consommation (index stockés) a lieu effectivement la nuit entre minuit et 6 heures du matin, par contre le concentrateur interroge aussi successivement de façon permanente tous les compteurs Linky de la grappe (de quelques dizaines en milieu rural à plusieurs centaines en milieu urbain), afin de surveiller l’état général du réseau Basse Tension et détecter rapidement d’éventuelles pannes.
Les compteurs interrogés répondent en transmettant une trame élémentaire très brève de type pulses en fréquences kHz en émissions de signaux cycliques d’une puissance de valeur efficace d’environ 2 V RMS pour Root Mean Squares (la valeur efficace correspond à la valeur d’un courant continu qui produirait un échauffement identique dans une résistance).
C’est donc un phénomène radiatif permanent polluant nouveau et inédit de style ping-pong qui est généré par le système Linky sur tout le réseau électrique, cela peut être vu comme un Bus de communication de tous les objets connectés, dans le cas présent les compteurs Linky, ceci sur le même concentrateur.

C’est donc concrètement non pas un comme habituellement, mais des centaines de clients d’ENEDIS dont le Linky est raccordé au même Bus CPL.
En conséquence chaque compteur Linky sert de relais de proche en proche pour arriver jusqu’au concentrateur.
Dans ces conditions le problème est que chaque client reçoit ainsi dans le réseau électrique de son appartement toutes les trames pulsées de tous les compteurs Linky de ses voisins et non pas seulement les siennes !

 

5 – La Commission de Régulation de l’Energie avait lancé l’alerte en 2011 !

La CRE acronyme de Commission de Régulation de l’Energie a publié en Juin 2011 un « Dossier de l’évaluation de l’expérimentation Linky », basé sur une évaluation réalisée sur 300 000 compteurs Linky.
La CRE avait conscience que la transmission de la collecte des données par le CPL du Linky étant en mode conduit rayonné il se
propagerait dans tous les appartements via tous les câbles du réseau électrique car ceux-ci font office d’antennes.


On peut lire page 28 du dossier de la CRE concernant la TIC :
 » La transmission des données de la TIC (Télé Information Client) par CPL, qui éviterait la mise en place d’une liaison filaire ou d’un module radio, nécessiterait de mettre en place un filtre dans le compteur, quel que soit la technologie CPL utilisée. Or, actuellement ce type de filtre ne peut pas tenir dans le volume imposé pour le compteur ».

Effectivement un filtre réseau passe bas efficace avec tore en ferrite pour éviter la saturation et des fils de section suffisante ont des dimensions incompatibles avec l’enveloppe d’un compteur standard, donc ne peuvent être intégrés dans un boitier Linky.

 

6 – Une pratique courante dans tous les projets d’EDF : la fuite en avant et la dissimulation

Ce qui est surprenant c’est qu’EDF a pourchassé pendant des décennies toutes les personnes qui ayant créé un réseau CPL privé devaient obligatoirement installer un filtre en tête de leurs branchements afin d’éviter que ceux-ci ne polluent le réseau électrique Basse Tension.


La réglementation opposable stipule : La mise en œuvre d’un réseau CPL est libre dès lors qu’il se situe derrière le compteur, « sous réserve qu’il n’entraîne aucune nuisance à autrui, auquel cas le matériel doit être retiré ».

Pire par prudence tous les postes de transformation ont été équipés de circuits dits bouchons pour bloquer toutes éventuelles trames des CPL et autres harmoniques ou interharmoniques afin que la sinusoïde de la fondamentale 50 Hz du courant électrique garanti explicitement propre dans le contrat puisse rester propre !

Aujourd’hui que voit-on ? ENEDIS et EDF démontent systématiquement dans tous les postes de transformations du réseau électrique tous les circuits bouchons et en parallèle modifient unilatéralement en catimini les termes des contrats de leurs clients en précisant que maintenant l’électricité peut comporter plusieurs fréquences.


Aujourd’hui le courant électrique n’est plus conforme, c’est à dire propre, comme un carburant à la pompe, il y a évidemment non seulement des problèmes de compatibilité avec la majorité des installations électriques existantes qui ne sont pas adaptées (blindées), mais aussi avec les équipements dont le marquage CE ne prend en compte ces modifications physiques d’interopérabilité de ce nouveau type d’énergie électrique.

 

7 – ENEDIS n’a plus de crédibilité 

Alors pourquoi la stratégie de la com d’ENEDIS s’est-elle subitement enrayée ?
Tout simplement parce qu’ENEDIS ne voulait surtout pas que les consommateurs découvrent une toute nouvelle pollution en champs proches dans leurs appartements générée par le système de comptage connecté Linky, bien connue notamment aux USA  et qui a très mauvaise presse, la Dirty Electricity ou électricité sale.
D’ailleurs ENEDIS via le cabinet d’avocats spécialisés Alain Bensoussan avait engagé en vain une procédure au civil contre l’organisation afin que le nom Linky ne soit pas associé en dépôt de marque à l’INPI
(Institut National de la Propriété Industrielle) a la Dirty Electricity, car sic : « cela pourrait porter un préjudice majeur à la SA ERDF (ex.ENEDIS ».

 

Pendant des années et surtout depuis le lancement du déploiement du Linky fin 2016, c’est une déferlante médiatique de mensonges qu’ENEDIS n’a cessé de diffuser.
Inversement pendant cette même période, en fonction de l’évolution des connaissances grâce à ses ingénieurs extérieurs de la R&D, Next-up organisation n’a cessé depuis plusieurs mois de diffuser des reportages sur la réalité des mesures qui mettaient en évidence les mensonges d’ENEDIS.

Aujourd’hui c’est le rapport du CSTB qui entérine ces constatations et c’est naturellement tout un pan de la com d’ENEDIS qui s’effondre, c’est sans appel car il est écrit notamment page 32 du rapport du CSTB, sic : « Globalement, sur l’ensemble des campagnes de mesures réalisées, les niveaux maximum de champ magnétique généré par les trames de communications Linky sont entre 10 et 250 fois plus élevés que les niveaux de bruit ambiant. »


Next-up organisation a constaté in-situ, notamment à Lyon et Avignon que ces chiffres annoncés par les CSTB sont une fourchette basse, car suivant l’architecture des grappes de Linky ces valeurs peuvent souvent atteindre 1000 à 1500 fois le niveau de bruit de fond ambiant notamment en zones rurales, ce qui n’est absolument pas anodin en terme d’impact sur la santé publique.

 

De facto, même si les termes ne sont pas employés, CSTB valide la LDE acronyme de Linky Dirty Electricity qu’occultait totalement depuis des années ENEDIS dans sa communication média.
N’en déplaise à ENEDIS la Linky Dirty Electricity n’est pas un mythe mais une réalité qui génère sur tout le réseau électrique des appartements une nouvelle pollution PERMANENTE EN PULSES de champs magnétiques artificiels parfaitement mise en évidence dans le rapport du CSTB.

 

 

 

 

2  SURFACTURATION

 (  le mode de comptage en kva induit des surfacturations qui peuvent atteindre 25 à 30% selon le type de consommation ) il y a déjà des exemples .

 

20 septembre 2018

 

 

 

Publié par Laurent Freeman Sep 18, 2018

Les compteurs intelligents s’affolent avec les ampoules et les LED

Une étude universitaire montre que plusieurs compteurs intelligents donnent des relevés surestimés. La conception des compteurs est montrée du doigt.

Des universitaires ont testé en laboratoire des compteurs électriques connectés de plusieurs constructeurs. Ils ont constaté que ces matériels donnent de fausses informations concernant la consommation d’énergie avec des dépassements pouvant atteindre 582% par rapport à la consommation réelle.

L’étude a porté sur plusieurs tests concernant 9 marques de compteurs intelligents présents au Pays-Bas. Ils ont été fabriqués entre 2004 et 2014. Pour mener à bien leur test et réaliser des comparaisons les scientifiques de l’université de Twente  et de l’université des Sciences Appliquées d’Amsterdam ont pris les mesures avec un compteur « traditionnel » dit électromécanique.

 

Une variation de -32% à +582%

Sur un banc de test (cf photo ci-dessus), les chercheurs ont relié les compteurs intelligents à différents appareils domestiques comme des ampoules basse consommation, des chauffages, des LED et des variateurs. Ces expérimentations ont duré six mois. En général, les tests individuels ont duré sept jours, mais ils ont parfois duré plusieurs semaines. L’objectif des experts était de reproduire une consommation régulière en énergie des ménages et non de soumettre les compteurs intelligentes à des conditions optimales.

Et les résultats des tests varient énormément. Certains compteurs indiquent des erreurs de consommation dans une fourchette très importante : -32% à +582%. Pour les résultats les plus incongrus, les tests ont été répétés plusieurs fois afin de s’assurer de leur véracité. In fine, ces sur-estimations se rapprochent des mécontentements d’utilisateurs sur un forum hollandais. Ils trouvaient leur facture d’électricité trop élevée.

 

Conception des compteurs perturbée par LED et ampoules

Les plus grands écarts de consommation ont été observés quand les chercheurs ont combiné des variateurs avec des ampoules basse-consommation et des LED. Pour connaître les raisons de ce dysfonctionnement, ils ont démonté les compteurs incriminés. Ces derniers utilisent une bobine Rogowski et que les compteurs minimisant la consommation utilisent des capteurs basés sur l’effet Hall. En fait, les scientifiques considèrent que les appareils électriques de dernière génération comme les LED ou les ampoules basse-consommation génèrent trop de bruits dans le courant électrique et perturbent les capteurs chargés d’enregistrer la consommation énergétique.

Le rapport des experts ne donne pas les noms des constructeurs des compteurs testés. Nous avons posé la question à ERDF pour savoir si le compteur Linky pouvait être concerné par cette recherche universitaire. Pour l’instant, ERDF ne nous a pas répondu. Avec des doutes sur la validité des informations récoltées par les compteurs intelligents, les anti-Linky vont avoir des éléments supplémentaires pour dénoncer l’équipement des maisons et des appartements avec des compteurs intelligents.

 

Source : https://www.silicon.fr/les-compteurs-intelligents-saffolent-avec-les-ampoules-et-les-led-170077.html?inf_by=5ba12416671db8240c8b541a

 

 

 

3 Pannes d ‘appareil électriques à vos frais ! ( informatique, électroménagers etc. )

( risques selon le type d’ appareils / problèmes  avec les assurances ) . LES ASSUREURS SE SONT DESENGAGES DE TOUTES RESPONSABILITEE SUR LES DEGATS DES ONDES évoquant un problème similaire au dossier de l’ amiante.

avec omerta et déni des autorités !

4 Gabegie écologique . (sur les anciens compteurs en parfaits états de marche) 

5 Atteinte à la vie privée , BIG DATA . contrairement à la plaquette d’ information d Enedis , le but n’ est pas de relevé uniquement votre consommation  , mais bien de collecter un maximum d’ information sur votre mode de vie à travers tous les signaux électromagnétiques de vos appareils électriques et des futurs objets connectées que des sociétés marketing comme sowee.fr filiale d’ EDF vont tenter de vous vendre comme indispensable dans votre quotidien ! ( concept de ville intelligente ) .

Egalement le boursicotage de la vente d’ électricité en temps réels à travers l’ Europe , et aussi le lissage  » couper à distance des installations pendant les pics de l’ hiver par exemple  »  .

 Rapport Linky

ANALYSE DES IMPACTS DU COMPTEUR LINKY
Rapport final de la commission extra-municipale Linky

Une commission extra-municipale Linky a été mise en place pour mener des études approfondies d’impacts du compteur Linky.

La commission a pour objectifs :

• De clarifier l’environnement légal et réglementaire du déploiement des compteurs Linky ;

• De définir le cadre réglementaire et administratif des prises de position envisageables par la commune sur le sujet, ainsi que les modalités qu’elles pourraient prendre ;

• D’apporter des éléments concrets sur l’évaluation des impacts économiques, énergétiques, sanitaires et écologiques de l’implantation des compteurs Linky ;

• D’apporter des éléments concrets sur l’évaluation des modalités et des conséquences de la collecte et de la transmission de données personnelles de consommation par les compteurs Linky ;

• D’apporter des éléments concrets sur l’évaluation de l’impact financier que l’installation des compteurs Linky pourrait avoir sur les coûts d’abonnement et de consommation d’électricité des Louveciennois

• De recueillir l’avis et les remarques des habitants sur l’ensemble de ces sujets ;

• De restituer son travail sous forme d’un rapport transmis au conseil municipal avant le 1er décembre 2017 compte-tenu de la mise en place effective de la commission le 12 octobre 2017.

Après s’être réunie 4 fois, la commission extra-municipale a déposé son rapport en mairie le 4 décembre dernier.


1 – LE RAPPORT FINAL :

• Téléchargez le rapport final en cliquant sur le lien


2 – Liste de documents associés :

– Étude des émissions électromagnétiques du CPL / 4p

– Extrait de compte-rendu du Conseil municipal de LARNOD / 1p

– Affirmation de ERDF : Le CPL s’arrête au Linky et ne pollue pas le lieu d’habitation
Vrai ou Faux ? / 13p

– Courrier du Maire de Louveciennes du 14 septembre 2017

– AFP : Le champ électromagnétique de Linky pas plus élevé que les anciens compteurs (ANFR) / 2p

– Rapport de l’agence nationale de sécurité sanitaire sur l’exposition de la population aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants / 154p

–  Arrêté moratoire de la commune de Saint-Denis sur le déploiement du compteur Linky / 1p

– Arrêté de la ville de Melun, 2016 / 2p

– 60 millions de consommateurs : Faut il avoir peur de Linky ? / 4p

– Dossier Linky, 2016 / 15p

– CR séance du conseil municipal de bougival, avril 2016 / 10p

– L’ANFR : rapport de mesure sur les niveaux de champs électromagnétiques des compteurs linky / 2p

– Compte rendu réunion publique ville de saint-denis juin 2016 / 2p

– Compte rendu réunion publique ville de saint-denis juin 2016 / 3p

– Enedis : Le compteur linky au service des collectivités et des citoyens / 2p

– Enedis Louveciennes / 2p

– Enedis : Linky / 6p

– Enedis : Tout savoir sur le compteur Linky / 49p

– Maire Info Mai 2016 : Linky : une table ronde à l’Assemblée nationale clarifie les points
d’inquiétude /2p

– Artemisia : NOTE SUR LES COMPTEURS DE TYPE LINKY version complète / 33p

– Artemisia : NOTE SUR LES COMPTEURS DE TYPE LINKY version courte / 25p

– Délibération mairie d’orgeval – Mai 2017 / 2p

– Ville de Tulle : SYNTHESE DES ECHANGES DU GROUPE DE TRAVAIL AD’HOC SUR LE DEPLOIEMENT DES COMPTEURS LINKY février 2017 / 24p

 

 

linky et entreprises, un nouveau moyen d’investigation pour les services de renseignements étrangers contre l’industrie française

1°) Introduction.

Au début des années 90, nous avions beaucoup de problèmes avec les écoutes et les piratages des PABX. J’avais sécurisé sur un site les installations téléphoniques, les systèmes auxiliaires, les modems de télémaintenance et autres. Les banques et les grands groupes faisaient l’objet de piratages régulièrement, ce qui n’empêchait pas certains ou certaines de nous traiter de paranos ou de dingues. C’est encore le cas aujourd’hui où on se fait régulièrement insulter et harceler sur les forums par les idiots utiles et les petits manipulateurs qui tentent de nous dénigrer, dévaloriser, discréditer pour nous faire taire. On peut se demander pour qui travaillent ces gens là. Une société qui organisait des conférences sur la sécurité avait souhaité en 1993 que j’intervienne sur ce sujet pour les banques et grands groupes. La DST (Direction de la Sécurité du Territoire) avait aussi souhaité avoir des précisions sur les failles. C’était l’époque où l’intelligence économique et la cybersécurité n’existait pas en France. On trouvait les listings de programmation dans les poubelles sur les trottoirs, et les mots de passe étaient écrits sous les claviers, bonjour la sécurité. On trouvait aussi sur les bureaux ou au standard les annuaires téléphoniques internes avec en prime les numéros des modems, avec la localisation de chaque personne dans un immeuble. Quand un annuaire et un plan incendie disparaissent dans une société ou un immeuble, il faut s’attendre à ce qu’il y ait un cambriolage quelques jours plus tard. Les messageries, les modems, les systèmes de taxation, les systèmes d’observation de trafic, et les ticket de taxation au fil de l’eau du PABX, étaient de véritables passoires. Tous les numéros qui étaient tapés sur un poste téléphonique, y compris ceux qui sont utilisés pour consulter un compte bancaire et taper votre mot de passe, apparaissaient en clair sur les listings. Pour neutraliser les risques, j’avais acheté deux dispositifs, un coffre-fort anti-feu et étanche à l’eau, et un broyeur. Le coffre servait à ranger les listings, annuaires techniques, et les sauvegardes d’ordinateurs. Le broyeur servait lui à détruire les listings de programmation, de taxation, et d’observation de trafic devenus inutiles. Aujourd’hui les menaces se sont multipliées avec l’arrivée des systèmes comme le CPL, des objets connectés filaires ou radios, bluetooth, Wifi, zigbee, 4G, 5G, etc…

2°) Vol des données personnelles et prise de renseignements contre les particuliers et ONG.
Avec Nicolas Hulot, c’est un coup la barre à droite, un coup la barre à gauche. Il déclarait sur France Inter le 1er décembre : « Moi j’ai fait partie, comme chaque citoyen, de ceux qui s’interrogeaient sur le côté un peu intrusif, sur les éventuels effets [du compteur]. J’ai été rassuré, je vous le dis, pendant un temps je me suis même opposé à ce qu’on installe chez moi un compteur Linky, je me suis fait une religion et je pense très sincèrement qu’il n’y a aucun danger, je fais confiance là pour le coup à mon agence ».

Il y en a marre de nous faire piller nos données personnelles par tous ces groupes du CAC40. Alors quand on entend de prétendus ingénieurs qui travaillent dans des laboratoires venir affirmer qu’on ne sait pas reconnaître quel appareil démarre sur le réseau électrique, là ils se payent notre tête. Ou ils sont totalement incompétents, ou alors vous avez en face de vous un désinformateur doublé d’un manipulateur. De toute façon il suffit de regarder les vidéos pour voir Enedis s’empêtrer dans ses contradictions, où un coup ils affirment qu’on ne sait reconnaître quel appareil démarre, et la fois suivante, le compteur Linky ne sait plus rien reconnaître, il est devenu complètement idiot (vidéo 8 minutes). Quand on connaît les divers matériels disponibles y compris dans le monde de l’espionnage, il faut faire taire ces nuisibles, ou alors les sanctionner pour les réduire au silence. Quand on sait que les APR utilisent tous les moyens d’investigation possibles pour obtenir des informations contre les ONG ou personnes ciblées, il est ridicule de croire que les outils n’existent pas pour intercepter les signaux CPL. C’est comme les ordinateurs pour voler les voitures de dernière génération, on ne les voit jamais en public, mais les voleurs en ont. Un ordinateur doté des bons logiciels permettra de pirater les concentrateurs, et de récupérer toutes les données venant d’une grappe de compteurs Linky. Les incompétents vous affirmeront qu’on ne peut pas déterminer quel appareil démarre ou l’origine des signaux, c’est FAUX. Pendant la guerre froide, même les fers coulés dans le béton des planchers et des murs des ambassades occidentales servaient d’antennes pour espionner les signaux électriques des télex et autres. Dès 1945, le KGB (service secret russe) était l’inventeur du premier dispositif RFID à des fins d’espionnage. Les services américains ne découvriront pas ce micro RFID avant 1952. Dans les années 80 et 90, nous avions des récepteurs ultra-sensibles qui coûtaient environ un demi-million de francs (moins de 100 000 euros), pour intercepter les signaux électromagnétiques des écrans d’ordinateurs jusqu’à 50 mètres de distance par le biais d’antennes Log très directives. Les signaux pouvaient être interceptés aussi par le biais du réseau électrique, et par le biais de la prise de terre. Quand un compteur dispose en plus d’une puce spécifique pour faire des mesures précises (voir fiche technique puce STPM10), rien n’interdit de modifier à distance les logiciels et les paramètres pour capter encore plus d’informations. Une puce de ce type remplace les valises d’analyse des réseaux que nous avions déjà dans les années 90. Il est possible de détecter quel appareil démarre par le biais des signaux transitoires, des fréquences harmoniques, des interférences, de la phase, et autres procédés. La retranscriptions ci-dessous permet de mettre les points sur les  »i », surtout si certains font censurer les vidéos qui dérangent.

 

3°) Compteur Linky et espionnage des entreprises.

Big Brother - compteur linky intelligent communicant, vol des données personnelles, espionnage des entreprises {JPEG}

Extrait d’un documentaire Arte, 2017

« Les groupes énergétiques ne sont pas les seuls à être intéressés par ces précieuses données. Les géants de fabricants de produits électroniques et les géants d’internet comme Apple et Google sont eux aussi de la partie. Qu’est-ce que l’électroménager peut bien révéler sur ses utilisateurs ? L’informaticien Ulrich Greveler s’est spécialisé dans l’analyse des données sur la consommation d’énergie. Les appareils récents qui communiquent les données en temps réel sont une source d’information à forte valeur ajoutée. Ainsi les informations de consommation d’énergie transmises par les compteurs deviennent le miroir du mode de vie d’un foyer, de quoi intéresser les groupes énergétiques, mais aussi les entreprises commerciales, les commissions d’enquête, et les cambrioleurs. »

 

Ulrich Greveler informaticien.

« La précision est telle que nous pouvons reconnaître toutes les configuration d’appareils, à partir de la variation de consommation que génère la luminosité d’un téléviseur par exemple, nous pouvons identifier quelle film visionne un téléspectateur. »

 

En 2016, j’ai rencontré lors de salons militaires quelques chefs d’entreprises du secteur de l’aéronautique et de l’armement qui commençaient à s’inquiéter et à se poser des questions. Ils se demandaient quelles informations sensibles il était possible de récupérer par le biais du système Linky. Leur inquiétude était surtout de savoir si les services secrets ou entreprises étrangères pouvaient déterminer le niveau de production de leur usine. Ils voulaient aussi savoir si on pouvait déterminer quelle chaîne de production pouvait être activée ou stoppée. Si une entité étrangère découvre en temps réel que votre consommation d’électricité a augmenté en dehors des horaires normaux et les week-end, il est facile d’en déduire que vous avez obtenu des nouveaux clients et contrats. A partir de cette information elle engagera une APR pour compléter son enquête. Ce moyen permettra aussi de savoir s’il y a des vigiles dans les locaux la nuit, par le biais de l’utilisation de l’éclairage. Par cette surveillance, une APR peut décider d’envoyer un commando ou pas sur place, pour voler des documents ou des prototypes. Souvent les entreprises sont regroupées en plus dans une zone industrielle. En piratant de préférence le concentrateur, l’APR peut ainsi accéder directement aux informations de toute une grappe d’une cinquantaine de compteurs en moyenne, qui alimente plusieurs entreprises. On comprend mieux pourquoi certains sites sensibles ou militaires seront interdits de compteur communicant Linky en CPL. Curieusement, quand on cherche, on ne trouve pas en France les rapports qui prennent en compte les risques d’espionnage des entreprises française par le biais du CPL du compteur Linky. Le plus souvent quand des entreprises ou banques se font pirater, elles ne veulent pas aller en justice, car la publicité que leur ferait un procès, nuirait à leur crédibilité. En plus pas de bol pour Enedis et mes détracteurs, il y a eu au moins 4 incendies de Linky en novembre, un record, sans parler des autres qu’on ne connaît pas. En plus le Linky génère des tensions qu’Enedis préfère étouffer au plus vite, comme cette grève de leurs agents qui a éclaté ayant pour cause les risques de licenciement. Après le licenciement des releveurs, les poseurs de Linky seront de toute façon virés et ils iront pointer au chômage. Il faut rajouter à cela les désinformations, les multiples agressions, intimidations, menaces dont sont victimes les abonnés d’Enedis qui n’est plus un services public, mais un groupe qui impose sa loi. Nous pouvons rajouter à cela les incendies des compteurs qui selon EDF n’existent pas, et il y a eu un autre au 1er décembre avec le décès d’une personne, mais là le type de compteur n’est pas précisé.

 

4°) Le laxisme des politiques et institutions

Alain Juillet, Président de l’Académie de l’IE, ancien directeur de la DGSE.

4:52 « Les chinois sont en train de prendre le pouvoir, et ils ont parfaitement compris que les américains, le danger américain, c’était par le numérique. Les américains essayent de continuer à contrôler leurs activités, et le monde dont ils font parti. Donc ils (les chinois) ont mis en place des systèmes, ils ont d’une part développé un numérique chinois, qui s’inspire beaucoup, c’est une copie américaine mais peu importe, ils ont monté des systèmes pour empêcher que les américains puissent les espionner ou les écouter, ou leur pirater tout ce qu’ils ont chez eux. Donc là ils ont donné un exemple intéressant pour tout le monde, parce que ce sont les premiers à l’avoir fait, et ça marche. »

 

Suite à l’affaire Snowden, un responsable chinois avait déclaré en 2016 que la chine ferait tout ce que font les USA, surtout en matière d’espionnage. Actuellement les deux plus puissants ordinateurs au monde sont chinois, le troisième est suisse, et le quatrième est américain.

 

Jérôme Bondu, Actu Entreprise

07:16 « Comment interprétez vous l’absence total d’intérêt, alors on est en fin des élections présidentielles. Comment interprétez vous que le concept de souveraineté numérique qui a été développé par Pierre Bélanger, n’est pas droit au chapitre. »

 

Alain Juillet, Président de l’Académie de l’IE, ancien directeur de la DGSE.

7:30 « D’abord, il n’a pas compris, il n’a pas vu venir, et même encore aujourd’hui quand vous regardez les militaires, ils viennent de créer, pour chez nous ils viennent de créer la cinquième arme, la cyber. Les américains ils y sont déjà depuis un certain nombre d’années, parce qu’ils ont compris l’intérêt. Nous, nous sommes, nos politiques, ça été dit aussi, nos chefs d’entreprises sont pareils. La plupart des chefs d’entreprises, la plupart des politiques, n’ont pas compris tout ce qu’ils peuvent tirer du numérique. Mais ils n’ont pas non plus compris tous les dangers qu’ils ont du numérique. Alors quand ils n’ont pas compris ce qu’ils peuvent en tirer, ils l’utilisent, on leur dit aller dans le Cloud, ça va vous permettre de réduire les coûts. Alors tout le monde dit formidable, ça va me permettre de faire une économie. Après on vient nous voir, le cloud c’est formidable mais il y a quand même des problème de sécurité. Bien il y en a qui vont vous dire, bien je n’y avais pas pensé, il y en a qui vont vous dire je m’en fou. Moi ce qui compte c’est uniquement le prix de revient, et c’est quand même une majorité actuellement dans ce pays, et avec toutes les conséquence que cela peut avoir. Et puis il y en a quelques uns, heureusement d’ailleurs, qui  »bien tiens je vais en tenir compte, et je vais faire attention ». Mais aujourd’hui il faut bien dire dans les entreprises, les grandes entreprise françaises, seule une minorité sont véritablement sensibilisées à ces problèmes, malgré tous les efforts des uns et des autres. Et c’est très dommage, parce que je crois, je continue à dire que nous avons des capacités dans ces domaines là.

 

Jérôme Bondu, Actu Entreprise

9:00 « Vous avez eu l’écoute de l’état, des grands patrons, comment mettre en route une machine pour convaincre nos décideurs. »

 

Alain Juillet, Président de l’Académie de l’IE, ancien directeur de la DGSE.

9:11 « Bien moi je crois, on peut évoquer des grandes affaires, mais je pense que malheureusement chez nous les gens ne réagissent qu’à partir du moment où on les met devant un problème qui les choquent parce qu’ils ne s’y attendaient pas. Alors une affaire xxxxxxxx ça a été pour ça merveilleux d’une certaine manière, parce que ça faisait 20 ans que nous on passait notre temps à dire attention, vous êtes écoutés, vous êtes piratés, vous avez utilisé ça. On nous traitait de fous dangereux, de malades, enfin d’obsédés, enfin tout y passait, et puis là eh bien ils ont découvert que c’était vrai. Il n’y a pas eu procès, il n’a pas eu lieu. Oui mais déjà, il y a eu une prise de conscience, le problème ensuite c’est que la prise de conscience au lieu de basculer sur les moyens à mettre en oeuvre pour mieux se protéger, cela n’a pas été suivi d’effets ; C’est à dire qu’ils ont dit  »ah bien oui ce n’est pas bien », et puis ça c’est arrêté là. Alors comme toujours, vous avez les 20% de la population qui prennent les choses au sérieux et qui vont avancer, et qui à ce moment là montre qu’on peut trouver des choses intelligentes. Mais l’immense majorité ne réagit pas, et on ne peut en définitive, la société n’évolue que par coup de marteau successif comme un clou, qu’il faut enfoncer peu à peu. Le problème c’est que pendant tout le temps qu’on:met pour enfoncer le clou, les autres avancent. Donc on est dans une situation qui est regrettable, mais parce qu’il n’y a pas une volonté au sommet. »

 

En 2003 j’expliquais sur France Inter à l’ex-juge Thierry Jean-Pierre, décédé depuis.

« Il faut voir qu’Echelon également, je crois qu’on ne le dit pas assez et on ne le dit pas du tout d’ailleurs, c’est que c’est aussi un outil de chantage. C’est-à-dire qu’à partir du moment où on met des personnalités politiques sur écoute, dont certaines peuvent avoir des choses à se reprocher, on tient des gens en laisse. Donc dans tous les pays, vous avez des personnalités qu’on peut faire chanter par le biais de ce moyen là. Il ne faut pas l’oublier. »

 

Thierry Jean-Pierre, ex-juge, Député Européen, France Inter, 2003.

« Je trouve que l’instrument est terrifiant. L’instrument est terrifiant parce qu’on imagine volontiers ce que cela va être dans une dizaine, dans une quinzaine d’années, si aujourd’hui on n’a pas tous conscience de cela et si on ne dit pas non. Cette institution doit être au service de tout le monde, des citoyens du monde, pour lutter contre ces fléaux là, mais doit aussi être contrôlée… »

Oui c’est terrifiant parce qu’en plus la population ne se rend même plus compte qu’elle peut se faire piéger par les objets du quotidien qui contiennent un micro et une puce d’émission, y compris des jouets connectés pour les enfants. Un pays européens a d’ailleurs réclamé la destruction de certains de ces objets connectés. J’en reparlerais dans un autre article.

 

5°) En conclusion, nos institutions sont aux abonnés absents.

A en croire Alain Juillet, ancien directeur de la DGSE, rien n’a changé comme il l’expliquait lors de cette conférence de 2017. Mieux, il révélait même que les membres des services de renseignements se font traiter de paranos et de fous, comme quoi la bêtise française ne connaît plus aucune limite. Il faudrait peut-être former les jeunots des grands écoles à l’intelligence économique, avant de les larguer dans la nature. Cela éviterait d’entendre des trentenaires parler de paranoïa et de théorie du complot pour masquer leur incompétence dans des domaines qu’ils ne maîtrisent pas, comme la sécurité. Avec l’arrivée du compteur communicant Linky, des montres et des objets connectés espions, il est stupéfiant de voir le silence de la CNIL et de la ligue des droits de l’homme sur les atteintes à la vie privée et sur les vols de données personnelles, alors que même des responsables des services de sécurité s’inquiètent de l’arrivée de tous ces gadgets connectés inutiles. La CNIL a souligné dès 2010 les risques sur le Linky, mais depuis elle a disparu du débat. Il n’y a que les associations locales qui réagissent et aussi ATTAC. Cette dernière dénoncent les risques « d’intrusion dans la vie privée, grâce à la masse de renseignements recueillie par les fournisseurs d’énergie qui sauront faire usage de cet  »énergie data »  ». Mais tout cela n’inquiète pas nos élus, ni nos dirigeants politiques. Déjà en 2003, un ancien patron de la DGSE me disait que nos politiques ne se sentaient pas concernés par les écoutes et les piratages, qu’ils se croyaient « au dessus de tout ça  ». Alors est-ce que depuis les choses ont changé ? Eh bien non. Nous avons toujours dans notre pays autant de bisounours, d’irresponsables et de trolls. D’ailleurs il suffit de voir le comportement de certains manipulateurs et harceleurs qui sont intervenus sur les précédents forums, en essayant d’imposer leur vérité au service de l’industrie. Ces gens là ont bien des motivations pour le faire. Pour ne rien arranger, les plates-formes de centralisation des données des appareils connectés filaires et radios, les matériels ou les logiciels sont d’origine américaine. Les logiciels sont souvent développés par des sociétés anglo-saxones liées aux services services secrets, y compris les jouets. Pas sûr que les responsables de la sécurité, les agents et personnes qui ont des compétences dans le domaine de la sécurité et de l’espionnage, apprécient l’arrivée du compteur intelligent Linky espion dans leur habitation. Cela risque d’être chaud à certains endroits.

 

 

 

6 RISQUES d’ incendies .( risques faibles ,  mais le compteur est bien plus fragile , voir l ‘ interview de l’ expert cyrill charles dépositaire de brevet sur ce sujet ) les installateurs ne sont pas électriciens , la formation est trop  courte , la cgt dénonce des nombreux accidents à travers toute la France ( grève en février à Nancy source France bleue / cgt )

7 Risques facilité en cas de cyber attaque et de piratage .

( les objets connectés sont pirratables facilement   , reportage journal de tf1 du 01 06 2017 )

8 Inutilité pour beaucoup d’ entre nous , et mépris citoyen de ne pas tenir compte de notre avis , NOUS N AVONS PAS POUR HOBBIE L’ OBSCESSION DE VERIFIER NOTRE CONSOMMATION ELECTRIQUE ! .

LA TRANSITION ENERGETIQUE SE PASSE TRES BIEN DU LINKY ;  avec des énergies solaires pas forcément nécessaire de les revendre à EDF , les autocommés est le meilleure moyen , le linky n’ est pas indispensable , de plus  l’ avenir ce sont les énergies renouvelables directement consommables  ( sans les revendre à EDF , et sans passer par un réseaux aussi  ) en étant en AUTONOMIE ENERGETIQUE . DONC PLUS BESOIN DE COMPTEUR ! ( voir dossier) Un exemple , en stockant sur des batteries  l’ énergie solaire en surplus ( invention d’ andré Gennesseaux  ) avec le Voss , qui est un volant d’ inertie en béton frété )  pour les particuliers ou copropriétés et entreprises par exemple . ( bâtiment à énergie positive mais autonome ) cela met un terme au monopole d’ EDF .

Ceci n ‘ est qu ‘ un exemple , il en existe beaucoup d’ autres notamment pour la lumière d éclairage hors réseaux ( pour l’ éclairage des enseignes la nuit ou chez soit)

voir    le  Site d’un conférencier et conseiller municipal Stéphane l homme de la ville de saint MACAIRE pour les autres points autres que la santé

 

En réponse à votre mail, il est important de comprendre la situation de votre contrat: l’article, qui figure dans les CGV de votre contrat, à propos du libre accès au dispositif de comptage, précise effectivement que, chacun de nous doit garantir le libre accès, pour le relevé, la réparation etc. Mais, ce que ne vous dit pas Enedis ( et, c’est le sens de ce même article ), c’est « sous réserve d’accord avec l’abonné » ( fermer le placard en avertissant Enedis, via son mail de contact, oui, mais l’ouvrir en convenant d’un RDV avec le technicien. Comme cela, Enedis ne peut faire pression sur nous pour un motif d’inaccessibilité à son compteur ). 

En d’autre termes, vous devez lui garantir l’accès au compteur pour le relevé ( mais pas pour en mettre un nouveau qui est plus un ordinateur qu’un simple compteur. D’autant que ce LINKY permet d’injecter des Hautes fréquences en Khz, ce qui change la nature même du courant électrique, ainsi que l’objet du contrat vous liant à Enedis ). Enedis ne peut imposer légalement ce que la Constitution interdit formellement: l’imposition d’un compteur qui émet des rayonnements ( CEM Champs Electro Magnétiques: tout courant ayant une composante électrique et une composante magnétique ) ainsi que des Hautes fréquences déclarées potentiellement cancérogène par l’OMS, est Inconstitutionnel.
Concernant un Filtre anti-CPL, c’est un bon moyen pour préserver sa santé ainsi que ses installations du réseau pollué. D’autant que Enedis/EDF et ErDF ne possède aucune assurance qui prend en charge les dommages causés par ce LINKY. Cependant, celui-ci doit vraiment être efficace et, vérifié par un expert, pour ne pas acheter un produit sur le Net, qui pourrait en réalité ( pour certains produits ) ne pas avoir les spécificités promises ( arnaque ). Donc, oui sous réserve, que le matériel soit testé.
Ensuite, trouvez-ci-joint le courrier du Ministre Nicolas HULOT de Novembre 2017 ( cf  pièce jointe ) qui précise en bas de page 2, dernier paragraphe que, tout particulier peut refuser le LINKY et, de fait, ne pourra bénéficier des tarifs et avantages du LINKY.
Sur le refus par un particulier en lui-même ( l’avis d’un juriste et d’avocats ), je vous précise que:
 

Sur la possibilité de refuser pour un particulier, confirmé par le Ministre de l’Ecologie Nicolas HULOT (courrier du 14/11/2017, voir: 2017-11-14_REPONSE_HULOT_reduit ), quelques précisions s’imposent:

Dans les textes de lois françaises, ainsi que dans la directive européenne de 2009, il n’existe pas d’obligation pour un particulier d’accepter le LINKY. Seule l’obligation incombe à Enedis ( pas à nous).

Mais en réalité, qu’un compteur soit en intérieur ou en extérieur, c’est du pareil au même: on peut les refuser: en droit, il n’existe aucune distinction entre le compteur extérieur et intérieur ( les 2 appartenant aux Collectivités et pas à Enedis, ni aux particuliers: sauf si ceux-ci achètent eux-mêmes leur compteur. La Facture étant la preuve d’achat et de propriété sur le plan juridique ), et un particulier reste un particulier.

Là encore aucune distinction. C’est donc une excellente nouvelle (*voir dernier paragraphe page
2 , pièce jointe: 2017-11-14_REPONSE_HULOT_reduit ).

Le Ministre de l’écologie répond de la sorte ( *sur la possibilité pour les particuliers de refuser oui,  mais seulement pour les compteurs extérieurs,*voir dernier paragraphe page 2 , pièce jointe: 2017-11-14_REPONSE_HULOT_reduit ):

*C’est moins dit directement puisque comme vous le savez certainement, ceux qui parrainent Hulot sont les mêmes qui déploient le LINKY.

Ps:  Autres courriers officiels confirmant la possibilité de refuser le LINKY (

et la propriété juridique des compteurs qui n’appartient pas à Enedis mais aux Collectivités ):
Courrier de Valérie RABAULT du 29 Mai 2017 ( Président de la Commission Générale des Finances ), voir pièce jointe: Valerie_Rabault_Linky_Lettre_Nicolas_Hulot
Courrier de Bruno RETAILLEAU du 15 Juin 2016 (Député, Sénateur de la
Vendée ), voir pièce jointe: lettre-de-Bruno-Retailleau-sur-le-Linky-23-01-2017
Courrier de Ségolène ROYAL du 21 Avril 2017 ( réprimande de Enedis: les
poses forcées doivent cesser ), voir pièce jointe: lettre Ségolène royal
Courrier du Président JUNCKER ( Commission européenne ), dans lequel est
précisé qu’aucune obligation  n’est imposée par la directive européenne de 2009 ( preuve ci-dessus, cf pièce jointe Linky_Lettre_Jean_Claude_Juncker_President_Commission_Europeenne à propos du déploiement du LINKY):**
**En cas de problème ce sont les Etats membres qui gèrent dans leurs législations
respectives nationales ( voir les parties surlignées en jaune ).

Soyez rassurée,
vous avez le droit de Refuser. 
 
Vous pouvez aussi barricader votre compteur pour empêcher le remplacement et même vous opposer physiquement et proportionnellement au retrait du compteur ( cf  Jurisprudence du 20 Juin 2017, rendu sur le Fond, par le tribunal de La Rochelle ).
 
Vous êtes ( nous sommes tous ) dans notre Droit.
 
Sur le moyen légal de refuser, le plus approprié:
 
La Signification de votre refus à Enedis, doit impérativement se faire par voie d’huissier.
Pourquoi?  Car Enedis ainsi que les sous-traitants poseurs de LINKY, ne respectent plus les refus envoyés par recommandés AR.
 
Seuls les actes d’huissiers authentiques, possédant une date certaine et la force probante renforcée, sont respectés à plus de 98 % ( entre 96 et 98 %). Seuls quelques cas éparses de transgressions nous sont revenus du terrain: (environs 1 à 2 % ).
 
A ce jour, sachez que plus de 6000 personnes dans toute la France ont exercé leurs droits, par ce moyen. 
 
Si cela vous intéresse, nous pouvons vous transmettre via ce mail, un texte prêt à l’emploi qu’il ne vous restera qu’à compléter et à signer en dernière page 16, et de renvoyer le tout, soit par recommandé AR à l’huissier du 92 ( Selarl GRIFFON-WARET ), figurant en dernière page du texte; soit, communiquez le directement par le mail de l’huissier. 
 
Le paiement de l’acte ( à payer en direct via le site de l’huissier si vous avez l’habitude de ce genre de procédure de paiement en ligne ):
 
Ou par chèque du montant de 60 € en précisant à l’huissier que, vous venez de la part de MERELLE Eric. Vous devrez y ajouter la copie recto-verso de votre carte d’identité afin de valider l’acte ( votre demande ).
 
Nous vous conseillons vivement de rejoindre l’Action collective conjointe qui se met en place au niveau National contre Enedis et son LINKY:  https://lexprecia.com/refus-linky/

 

 

 

 

 

Ps: Le coût de la procédure par personne ( pour toute la procédure ) est de 48 € TTC ( comparativement, pour une seule personne, cela reviens entre 1220 à 2500 € ).
 
Pps: déjà 689 inscrits à ce jour. La procédure commencera dès les 1000 inscrits.
 
Vous pouvez également essayer de trouver un professionnel ( or Enedis ) qui acceptera de retirer le LINKY et de vous remettre un autre compteur de type classique que vous pouvez acheter sur internet:  http://www.polier.fr/pages/compteurs-electriques/classiques/compteurs-electriques-classiques-monophase.html

 

Il n’est pas nécessaire de parler du LINKY au fabricant ( qui pourrait ne pas comprendre ), mais simplement de lui demander un devis pour vous-même en tant que particulier; en n’oubliant pas, de bien faire correspondre les spécificités intrinsèques techniques de votre compteur, à votre souhait d’achat ( par rapport à votre contrat ), et de choisir celui qui correspond le mieux (HP = une seule colonne de chiffres et HP + HC = deux colonnes de chiffres et, de bien prendre le même nombre en KWA et la même proportion en ampérage: ex. entre 50 à 60A ).
 
Je vous précise aussi que, en Droit, la facture d’achat est nominative et, constitue la preuve de votre propriété ( vous devenez le propriétaire du compteur acheté ).
 
NB: Faire enlever le LINKY a votre initiative, peut éventuellement se faire sur la base des articles 1217, 1219, 1221 et 1222 du Code civil ( Rédaction issue de l’ordonnance n° 2016-131 du 10 février 2016 ). A ce propos, le contenu des articles suivants du Code civil, laissent entrevoir la
possibilité de multiples choix ou modes d’actions ( de manière générale ) pour agir.
 
Ps: quelques articles de presse:

http://www.journalzibeline.fr/societe/un-bel-exemple-de-technocratie/

https://www.monde-diplomatique.fr/2017/02/CACHARD/57119

Pps: La Déclaration de Principe: A propos de l’Action collective:

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1996548483693132&set=pcb.1803903956318076&type=3&ifg=1

(cf  aussi en pièce jointe ).
Ppps: Pour bien comprendre les enjeux de l’Action collective, voir la conférence de Me Léguevaques à Reuil récemment: https://www.youtube.com/watch?v=GwGIcrz3bHg&t=49s
 
Restant à votre écoute…..
 
 
 
 


 

 

 

Publicités